[excursus 11] temps suspendu et éternel retour : sur Lamartine et Nietzsche

lamartine-nietzsche

C’est une plainte lyrique, le temps suspendu de Lamartine, dans l’éternel retour de Nietzsche. Lamartine et Nietzsche, comme couple de faux opposants, de complices. Liés dans la négation de la production, dans la contre-révolution, se pensant elle-même comme éternité. De l’utopie (libérale) dont les traits les plus constants sont la belle figure institutionnelle (Lamartine) conjuguée aux coups d’accélération antisociaux (Nietzsche). Utopie se maintenant dans les discours politico-financiers durant la crise des dettes souveraines. Utopie qui, par définition, n’ayant pas lieu autrement qu’en rêve, force sa réalisation en substituant au temps du réel, le « temps réel ». Comment?

Réponse dans le prochain excursus, le 27 novembre 2011.

 

    Publié dans Excursus Étiquettes , . Retenir le Permalien. Fil RSS de cet article. trackback.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark.